Coursières du haut lyonnais

 

Récit de course : Les coursières du haut lyonnais 15 Janvier 2012

 

Lieu : Saint Martin d’en haut 69

Distance : 30km 1100m D+

Descriptif : Boucle du 17km plutôt roulant, + une boucle de 13km au 10eme Km, pour le parcours de 30km, plutôt technique et enchainement descente raide et pétard.

 

Préambule :

L’année 2012 attaque, et dans ma préparation du premier objectif de l’année, le Gruissan Phoebus trail, j’ai programmé, les coursières du haut lyonnais, sous les bons dires de mon frère. C’est une course qui est tip top pour préparer Gruissan. Sur 30km et 1100m de dénivelé+, on a un bon échantillon, de partie roulante, montés régulières, relance, descentes techniques, pétards court et des montagnes russes durant 30km. Fabien Antolinos 2eme au TTN long en 2011 est là, et prépare Gruissan, donc le frangin a encore un bon conseil de préparation.

 

Jour J

5h20 Réveil driiinnngggg !

Aller faut sortir du lit, alors que ca ne fait que 3h que j’y suis ! Ufff, et oui j’ai fais une semaine de 5 nuits, et 5h20 c’est plutôt l’heur à laquelle je suis rentré pour me coucher ces jours ci! Vivement que ce soit fini, plus que 2 semaines à tenir, avant de passer de journée !!

Petit déjeuné rapide et peu copieux, car aujourd’hui j’ai décidé d’essayer le produit sport dèj d’overstime. Ce produit peut être pris jusqu'à 1h avant le départ et évite les maux de ventre par ses qualités de digestion. Mercredi  à l’entrainement, j’ai étais convaincu par ce produit, a voir en compétition ! Je peaufine le sac, et 5h45 mon Johann le trader (Johann Villard) arrive sur Echirolles, et on go direction Vienne, rejoindre Little Pasta  (Stephen Robin) et la Ruf Rocket (Fabien Ruf). Dans la voiture, l’ambiance est au beau fixe, on se dit qu’on n’est pas bien quand même, pour aller si loin pour courir dans un froid de -9 au compteur de la Mégane. Mais ca rigole, pas de prise de tête, c’est de la prépa, et je donne quelques conseils à Johann, qui part pour son premier Trail de 17km et 550m d+. Arrivé Mcdo de Vienne, on part direction St Martin d’en haut. On sort de Givors, et hop monté dans les monts du haut Lyonnais. Je suis agréablement surpris par le paysage qui nous entoure. On dirait un peu l’Ardèche, avec des petits villages perchés en pierre de tailles couleurs ocre. Franchement c’est beau, le soleil se lève, c’est tout givré, je ne pensais pas trouver une telle ambiance. On va s’inscrire, 15euros pour 30km et un bon ravito final, y’a rien à dire.

 

Course

Après un bon échauffement, on nous avons reconnu un peu le parcours, ainsi que les conditions bien froides et un terrain bien, bien gelée et  verglacé ! On se rend au départ, et oulalala le monde, on est 600, mais nous ne sommes pas très loin du boudin, ca va ! Sauf qu’en faite, il y a du monde devant le boudin, et par conséquence, on est carrément enfermé au milieu du peloton. Ca part et de suite ca bouchonne, car on prend une petite rue qui débouche sur un petit chemin, je tente de remonter le peloton, car comme d’habitude, y’a des trom…..qui se sont foutu bien devant, mais qui n’avancent pas, alors ca bouscule, je me faufile et je suis obligé de mettre un premier coup de boutoir dans la première cote, pour me rapprocher de la tête, qui est déjà bien loin ! Fait chier, mais je ne me prends pas la tête, c’est de la prépa et y’a 30km. Je vais mettre au moins 3 km avant de remonter dans les 50 premières places.  J’ai de superbes sensations, ca va vite, je remonte sans cesse du monde, les montés se font bon trains et les relances également. J’essais de gérer, car 30km ce n’est pas rien quand même, c’est le 2eme trails le plus long que je fais après les tétras lyres ! Mais je suis à l’aise et les sensations sont top, alors j’en profite ! Séparation des parcours, et là ca se corse, monté courte mais bien pétard, descentes bien raides et relance ! C’est des montagnes russes. Le paysage traversé est magnifique, le soleil s’est levé, le givre reste en place à -7, et les petits villages sont très sympa.

 

A Sainte Catherine, 12min de retard sur Fabien  Antolinos…..

 A Sainte Catherine, je pointe à la 35 eme place à 12min de Fabien Antolinos en tête, ca va ! A la sortie de Sainte Catherine nous sommes un groupe de 8 traileurs ! Je force le train dans une longue monté, et je fais péter le groupe, je relance derrière, je ne sais pas combien de borne il me reste, 10 je pense, donc bon on verra, je remonte pas mal de concurrents et ca me donne des ailes, je gère plutôt bien la prise de gels et eau ! Dans les descentes je rattrape encore du monde, j’ai vraiment progressé en descente, je me lâche, petite fréquence rapide, c’est bon ca ! Je creuse un écart, dans une descente avant le ravito final, et pris par mon élan, je ne peux éviter une grand plaque de verglas, je fais du Holiday on ice, la slab part, je monte en l’air, et bam sur le flanc ! aahh quelle chute !

Plus dur sera la chute

 

Je me relève énervé et j’ai du mal à repartir. J’ai une béquille et la foulée n’est pas très bonne. Arrivé au ravito quelques hectomètres plus bas, je mange un morceau de  banane, et repart, mais le rythme n’est plus là, je n’ai plus le même jus, mais je ne perds que 2 places ! La fin est dur dur, je suis dans le dur, les jambes commencent à tirer, je remonte un coureur, le double et aperçois le frangin, il m’encourage et on papotte un peu, il me dit que c’est presque la fin. Dans la dernière ligne droite du finish, un coureur que j’avais doublé ainsi qu’un autre, me passent, je finis vraiment les jarrets durs et la guibolle endolorie, je ne réponds même pas à l’attaque du dernier 200m. Je franchis la ligne d’arrivé des 30km et 1100m d+ dans le gymnase serein, tranquille, en 2h37, 28eme/212, plein de sang sur la main et la cuisse.

 

Arrivé au gymnase

 

Je retrouve mes potes de Vienne et TTT, qui ont réalisés une belle course (Fabien Ruf 6eme, en 2h21, Arnaud Bremont, 10eme 2h24, Stephen Robin, 13eme en 2h25 et Johann  sur le 17km 151eme / 404 en 1h32) .

Un bon buffet, je retrouve mon frère, et discute de la suite de la prépa pour Gruissan. Je progresse encore, car un coureur qui avait terminé avec moi au Festitrail, arrive 5min après moi ! Je  sais maintenant, qu’il me faut travailler la résistance à la vitesse (seuil) car c’est ce qu’il me manque et je l’ai vraiment vu dans les 7 derniers kilomètres. C’est vrai que la chute m’a secoué, mais je ne pense pas que ca est  joué sur mon temps final. Je fais connaissance également avec nono69 (Arnaud Bremont) nouveau membre du TTT, bien sympa et posé.

 

Retour

Bonne mâtiné, dans le haut lyonnais, avec la petite bande et mon Johann, qui a fait une belle course au passage, pour une première. Je commence à avoir la dalle, mais le sport dèj a bien effectué son rôle, car aucune douleurs ou bide en vrac. Car d’habitude ce n’est pas la même. J’ai trouvé la course top, super balisage, super bénévoles, et le parcours tip top, une boucle roulante pour le 17km et du technique et plus hard pour le 30Km, donc y’en a pour tout le monde. Juste le petit bémol, le départ mal placé a l’entrée du portail d’un stade, une boucle sur le terrain permettrait de désengorger la meute et les piafs qui se mettent devant.. !

 

Allez prochaine étape, le désert snow trail en chartreuse pour finaliser la prépa, et ensuite direction le sud, pour je l’espère plus de chaleur, et une belle course qui marquera la fin de ma première partie de saison de trail avant de passer au duathlon et triathlon.

 

 

Les résultats:

//www.running-conseil.com/medias/news_medias/639/Hivernale_Coursieres_30_km_resultats.pdf

 

Mayou under the obiou



16/01/2012
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres