Mayou Under The Obiou au Trail de l’Oisans 20km 1300d+

Et Maintenant ye peux le dire : Mayou is back ! Après ma non participation en tant que coureur au Trail matheysin, pour cause de blessure durant Mai, j’avais une grosse envie de revenir à la compétition. Ma dernière course remonte au 15 Avril avec le Duathlon longue distance d’Hyères, et mon dernier Trail, le  12 Février à Gruissan ! POUAWW je suis en manque de trail là !!!! C’est ca de préparer du long dans deux sports différents, ca demande de grandes phases de préparation, sans  trop de courses, et quand en plus une blessure se glisse au milieu, ce n’est pas facile, faut revoir son calendrier.

 

Du coup que faire ce 3juin à l’Oisans. J’ai repris il y a deux semaines le chemin de l’entrainement course à pied. Les footings sur le massif de Chamrousse et la séance de vitesse avec les amis du tri ce sont plutôt bien passés, mais je veux être prudent pour un retour à la compétition. Je veux m’engager sur le 10km. J’ai commencé ma préparation pour être finisher au  triathlon longue distance de l’Alpe d’Huez. Du coup je suis dans une phase de développement vitesse en cap, style semi marathon, du  volume et PMA en vélo, technique et longueur en natation, ainsi que  de longues randonnées en montagne pour l’endurance. Allez je vais partir sur le 10km.

 

Samedi :


Le vendredi, j’ai fais une superbe rando de 6h avec le Frangin au col des Lances en Belledonne. La pente de neige sur la fin et la descente de 1700md- en 5km m’ont titillées les cuisses.

J’arrive à l’AG du Taillefer Trail Team avec ma Chérie et  pas mal de courbatures. La plupart de la meute va sur le 20km. Je me tâte, je suis en manque de Trail, puis à  l’alpe d’huez faudra courir avec les jambes en vrac du vélo.  Je me dis également que  monter au col ‘Ornon pour faire 10km, ca ne vaut pas trop le coup, bon je me décide pour le 20km. Le 30km m’attire également beaucoup avec le plateau du Fourchu mais faut savoir être raisonnable, et de longues semaines d’entrainements m’attendent par la suite.

Le samedi fait place à l'AG et un petit shooting photos

 

 

 

 

Toutes les photos

//taillefertrailteam.fr/archives/5250#more-5250

 

Dimanche jour J (mg).

J’arrive  au col d’Ornon à 7h30, et y’a pas mal de monde. L’inscription est rapide. Je me change, short débardeur. Je rejoins la meute du TTT. 

la Meute 

 

Il y a un petit vent, nombreux ont des hauts manches longues. Ils sont étonnés de me voir en débardeur. Je leur dis que c’est le levé du jour, en course, il va faire chaud, croyais moi. Je m’échauffe 10min avec François, qui partira pour le 10km. Je me place sur la ligne de départ du 20km, où 70 trailers sont en place pour en découdre. Mon JMG lors du briefing m’annonce comme un potentiel vainqueur sous les 2h. Merci  JMG pour me mettre la pression, les regards fusent sur moi. Bon trêve de plaisanteries, c’est partie pour 20km et 1300md+.

Ca commence par une belle cote, je mène le train, et je me détache, j’ai 100m d’avance. Première descente technique, j’ai déjà mal aux cuisses, dans les descentes, aie ca va être dur. Régis Gibert, vainqueur du jour me rejoint, et on file dans les singles a fond les ballons. On creuse l’écart sur nos poursuivants. Je mène le train, car il me dit qu’il m’a déjà vu en course, et qu’il avait finit derrière. On papotte un peu quand le souffle le permet, on remonte déjà des concurrents du 30km. Je lui dis que je sors de blessure, et que j’ai une belle semaine  dan les pattes. L’ambiance est « saucisson », pas de stratégie, pas d‘intox, on est la pour se faire plaisir, il y a un superbe esprit entre nous.

 

Le début de ce parcours est en phase descendante, avec des relances dans de petites buttes et une multitude de petits singles en zig zag. Tout simplement, j‘adore,  c’est mon dada ce terrain là. Je me fais vraiment plaisir et mon compagnon a du mal à suivre les relances, mais il s’accroche. Ensuite après  un petit égarement de  notre part, on redescend à travers champs, pour reprendre le chemin. Je  double Fabrice Préau du TTT,  qui est partie pour le 30km. Il  m’encourage toujours avec sa bonne humeur, je prends même appuis sur lui pour prendre le virage en tirant le frein à main en sortie de champs abrupte.

 

Nous voila dans la terrible monté. Régis a prit de l’avance dans la descente du champ ! Je lui remonte dessus après un bon effort. Je reprends la danse. Ce type de longue monté, je ne suis vraiment pas fan, je manque d’entrainement en D+ pour bien les passer. En dessous de Basse montagne, j’ai un petit coup de moins bien, il fait chaud, j’aime pas du tout, je laisse partir Régis. Dans cette monté je double un grand nombre de concurrents du 30 et 40km, notamment Philippe du TTT qui m’encourage, merci, et au ravito je vois mon David Runmygeek qui me dit qu’il est cuit. Je bois de l’eau, me rafraichis la nuque glisse un pti encouragement à David. Je pars pour la descente, les jambes sont fracassées, les quari en feu, manque de compet et la rando du vendredi ce fait sentir. Mais je pousse un maximum  pour tenter de reprendre Régis, ou limiter au moins la casse. Je sais que ca va être dur car il descend bien. Arrivée au Rivier d’Ornon, je loupe une balise en dessous d’une route, et je file sur la route. On m’appel, je reviens en arrière, et là je passe 4eme. GRRRRRR, je pique les boules, et repars dans la descente entrecoupé de relances comme un bazou et refais un écart, seul le 3eme me suit. J’ai des crampes, mais je suis en mode guerrier, j’inspire et expire à fond, les crampes passent. La descente est comme le reste du parcours, bien technique, du singles en sous-bois bien pentus, des petits dévers, du névé, des cailloux, des torrents a traverser,   superbe pour un trailer.

 

Reste l’ultime monté pour rejoindre l’arrivée, on m’annonce 2eme à 5minutes. Je pousse, et Michel 3eme n’arrive pas à suivre. Elle est longue cette ligne droite à travers les champs d’Ornon. Je me mets le tarif, mais il  me manque  un peu de distance pour reprendre la première place. Au passage, j’ai bien aimé traverser le petit village, où un ancien avait sortie le maillot à poids, et nous encourageait comme au tour de France.  Je finis donc 2eme en 2h04 alors que Régis gagne en 2h02. Je le félicite ainsi que le 3eme et 4eme.

 

2eme place 

 

Je retrouve François, qui a prit également la deuxième place du 10km. Un bon ravito final qui fait le plus grand bien avec le cake du trailer . Et oui 20km en trail c’est terrible pour le cœur, alors au ravito c’est repos décontracto.

 

 Je me change en tenue décontracte. Je me fais beau pour mon premier podium individuel.

 

 

Je suis vraiment content du temps réalisé sur ce 20km exigeant, avec la grosse semaine dans les pattes. Je pense  que plus frais, le moins de 2h était envisageable. Pour une reprise trail, c’était top, j’ai adoré le parcours que le JMG avait tracé. Je reviendrais l’an prochain à l’Oisans, sur le grands  parcours si le corps le veut bien. J’ai adoré courir sur ce coté du Taillefer que je ne connaissais pas.

 

Voila, mon aventure en Oisans, pour une reprise, ce fut plus qu’une belle reprise, avec en plus de bons moments passés avec la meute.

 

Mayou Under The Obiou

                                     



07/06/2012
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres